Travailler avec des bibliothèques

Travailler avec des bibliothèques

Au fil des saisons, chaque entreprise du secteur de la mode enrichit son capital graphique en constituant des collections très riches en dessins, croquis, imprimés… Ces éléments, produits à la fois par des populations créatives ou techniques, ne sont généralement pas archivés de manières cohérentes, ni partagées entre les utilisateurs.

N’ayant donc pas facilement accès à l’information, les stylistes ou modélistes reproduisent sans cesse des croquis, volumes ou formes déjà existants, et perdent un temps précieux dans le processus de développement des collections qui est de plus en plus court.

Parce que la mode est un éternel recommencement :

  • Il convient de s’appuyer sur des bibliothèques de formes, matières, couleurs, artworks, accessoires… afin d’éviter de recréer sans cesse des éléments déjà existants.
  • De partager ces éléments entre les différents utilisateurs afin de permettre à chacun d’optimiser son temps de création ou de développement.
  • De mettre à jour ces informations afin de maintenir la pertinence des éléments communs à employer

Comment procéder ?

  • La mise en place d’un processus de gestion des bibliothèques graphiques (symboles, styles graphiques, formes de pinceaux..) doit reposer sur l’utilisation de bases de dessins enregistrées dans des bibliothèques stockées sur le réseau afin de permettre à chaque utilisateur d’y accéder.
  • Ces bibliothèques reprendront les standards internes en matière de formes de vêtement, typologies de produit, fléchages…
  • Ces bibliothèques devront être dessinées en formes fermées afin de pouvoir les exploiter convenablement dans Illustrator.

Les outils d’Adobe, particulièrement la version CC 2014 avec son panneau bibliothèque connecté au Creative Cloud, disposent aujourd’hui de plusieurs solutions de création, stockage et partage de bibliothèques, alors pourquoi s’en priver ?

Element

Become a Member


Continue