La séparation de couleurs

La séparation de couleurs

Cadre plat, cylindre rotatif, films demi-tons, couleurs indexées, si ces termes ne vous évoquent pas grand-chose, alors laissez-nous vous éclairer sur le principe de séparation de couleurs qui est une étape indispensable dans le processus de coloration d’un dessin textile.

La coloration des imprimés textiles est de plus en plus souvent réduite à la transmission d’informations de remplacement d’une couleur par une autre, sur une fiche descriptive simple (donc qui perd son caractère technique), sans présenter au fournisseur une maquette réaliste du résultat attendu.

Il s’en suit parfois des erreurs d’interprétation du dessin, puisque la création des films d’impression est souvent laissée à l’interprétation du fabricant qui effectuera une réduction de couleurs avec des outils adaptés en fonction de sa sensibilité et des impératifs du client (particulièrement le coût).

Or, la manière dont un dessin peut être séparé peut avoir une forte influence sur le résultat souhaité.

Pour éviter les mauvaises surprises, il est donc souvent recommandé de livrer chaque variante de couleurs du dessin sur une maquette recolorée qui indique bien précisément le type de rendu souhaité.

Mais comment procéder à cette opération qui n’est pas toujours simple, lorsqu’on ne dispose pas d’un logiciel de coloration ?

Dans Photoshop, deux méthodes permettent de simuler la séparation de couleurs d’un dessin :

1 – Lorsque le dessin est simple et principalement constitué d’aplats de couleurs, il convient d’utiliser la réduction de couleurs en mode indexé.

2 – Lorsque le dessin est complexe et possède des nuances de dégradés ou demi-tons, il est possible de simuler une séparation de couleurs à partir des masques et des calques de remplissage de Photoshop.

Un atelier métier vous apportera toutes les réponses à ces problématiques de coloration.

Element

Become a Member


Continue